La formation humaine constitue le fondement de toute la formation au presbytérat. Tout commence et s’appuie sur l’humanité de la personne, avec ses forces et ses fragilités, connues et reconnues, maitrisées et transformées en vue d’être « l’image vivante » de Jésus-Christ, Tête et Pasteur de l’Église. C’est un travail continu sur soi-même qu’appelle ce fondement humain de la formation presbytérale. Lorsque cette recherche de lucidité sur soi est intégrée à une vie spirituelle profonde et à un apostolat joyeux, l’homme peut alors refléter, dans la mesure de la grâce, la perfection humaine qui resplendit dans le Fils de Dieu fait homme, tel que nous le font connaître les évangélistes.

L’objectif de la formation humaine est d’accompagner le candidat dans son processus de maturation affective et relationnelle nécessaire au don de sa vie dans le célibat consacré. Une juste référence à la psychologie et à ses outils supporte ce travail.

Ainsi « le prêtre modèle sa personnalité humaine de façon à en faire un « pont » et non un obstacle pour les autres dans la rencontre avec Jésus Christ Rédempteur de l’homme….» (PDV, n. 43).