Le programme de formation comprend :

L’objectif de la formation est de mettre en oeuvre la promesse du Seigneur :

« Je vous donnerai des pasteurs selon mon coeur » (Jr 3,15). Pour atteindre ce but, la préoccupation majeure de la « communauté éducatrice » du séminaire est d’assurer à la fois l’unité et l’intégration de l’ensemble de la formation.

Puisque les divers aspects de la formation au ministère sont non seulement interdépendants, mais véritablement unis en profondeur, la Ratio francophone du Canada, suivant le Concile Vatican II et l’exhortation Pastores dabo vobis, rappelle quelques convictions comme fondements des objectifs aptes à former:

  • Des personnalités, fortes et libres ;
  • des chrétiens disponibles à l’Esprit ;
  • des croyants lucides, aimant la vérité et capables de la communiquer ;
  • des pasteurs selon le coeur de Dieu.

«La finalité pastorale doit marquer la formation spirituelle et intellectuelle, la manière d’être et de penser du futur prêtre. Elle doit aussi caractériser le type de responsabilité à assumer et sa manière d’agir. Il s’agit pour lui en effet de se préparer à agir, avec conscience et compétence, au nom et en la personne du Christ, Tête et Pasteur, au service de l’Église mystère, communion et mission».

Les formateurs sont convaincus de l’importance des axes principaux d’intégration et des étapes de progression à franchir. L’axe central est l’accueil et la recherche constante de l’union au Christ Prophète, Prêtre et Pasteur. La formation spirituelle d’un futur prêtre ne peut s’accomplir en faisant abstraction d’un appel particulier que le Christ lui adresse. Pour lui, marcher à la suite du Christ, ce sera assumer le ministère et la vie d’un prêtre.

Le Séminaire est un lieu privilégié d’articulation des différents axes de la formation. L’équipe animatrice ne pourra jamais se départir de sa responsabilité globale. Même si elle confie telle ou telle tâche, elle doit assurer la liaison avec tous les lieux de formation, veiller à la qualité du travail qui s’y fait et promouvoir l’intégration unifiée de ces divers éléments. Les assemblées de la communauté, les groupes-vie, les divers comités, sans oublier les évaluations font apparaître à la conscience de chacun et de toute la communauté la nécessité de cette unification.

La direction spirituelle est par excellence le lieu et le moyen de cette unification personnelle. La mission propre du directeur spirituel est précisément à son service. Il aide le séminariste à s’engager et à cheminer dans les différents secteurs de la formation, à y discerner les voies de l’Esprit pour lui et à les relier entre eux par docilité à ce même Esprit qui l’unit à Jésus-Christ. Finalement, l’intégration engage la responsabilité inaliénable de chacun des futurs pasteurs.